Islanderoadtrip

Roadtrip au Canada : Vancouver
puis les parcs nationaux de Banff et Jasper.

Lac Moraine

Vancouver, Banff et Jasper

Introduction

Après avoir visité Montréal et les Laurentides il y a deux ans, nous repartons au Canada, cette fois-ci dans la partie anglophone côté pacifique, en Colombie-Britannique. Nous allons rendre visite à ma sœur qui s’est installée récemment à Vancouver. Au programme, une semaine à visiter la ville et ses alentours puis une semaine dans les Rocheuses canadiennes.

Je suis enceinte, le rythme du roadtrip sera donc plus tranquille, on fera un peu moins de randonnées, ou du moins plus courtes. Pour Vancouver, plutôt que de raconter journée par journée comme à l’habitude, nous allons parler des quartiers que nous avons visités séparément.

Dans l'article attention à ne pas confondre la ville de Vancouver et l’île de Vancouver, située à 4h de ferry (pour rejoindre la ville de Victoria). La ville de Vancouver est une sorte de presqu’ile sur laquelle se trouve le centre financier et le Stanley Park. Au sud, séparés par False Creek, se trouvent d’autres quartiers comme Kitsilano et UBC (l’université). Au nord de l’autre côté du Lions Gate Bridge vous trouverez North et West Vancouver, deux villes appartenant à l’agglomération de Vancouver. Pour finir, à l’Est se trouve la ville de Burnaby où nous résiderons dans un airbnb (compter environ 30min de train pour rejoindre le centre). Vous pouvez également trouver de nombreux logements sur Booking à Vancouver ou Burnaby.

Pour les billets d'avion nous avons utilisé le comparateur de vols momondo. Nous avons opté pour Air Transat, il existait des vols moins chers avec escales, mais enceinte, j'ai préféré aller au plus rapide.

Sommaire

La ville de Vancouver

Une semaine à Vancouver

Notre première fois sur la côte Pacifique

Vancouver est connue pour être une ville agréable à vivre. Nous avons profité de son cadre assez nature pour nous reposer et nous balader tranquillement, en particulier sur le front de mer. Nous avons marché à plusieurs reprises le long du port (Coal Harbour), de la station de métro Waterfront jusqu’à Stanley Park.

La promenade est très agréable, entièrement piétonne. D’un côté du chemin se dressent les buildings en verre et de l’autre s’étend la baie avec les montagnes à l’arrière-plan. On peut entendre le bruit du va-et-vient des hydravions se rendant sur l’île de Vancouver, regarder les yachts et les énormes bateaux de croisière et on a pu y observer des otaries. Vous constaterez sur nos photos que Vancouver est une ville très nuagueuse, les montagnes retiennent les nuages au dessus de la ville, pourtant on a eu globalement du beau temps, et peu de pluie.

Pour boire un verre sur le front de mer, le restaurant Cardero’s est pas mal car il offre un cadre sympa et une belle vue sur le parc. Voici quelques autres bonnes adresses testées pendant la semaine :

La ville de Vancouver La ville de Vancouver

Parcourir le Seawall en tandem

Le Seawall est un chemin ininterrompu de 28 km qui longe le front de mer, avec deux parties bien distinctes pour les piétons et les cyclistes. Il permet notamment de parcourir l’extérieur du Stanley Park, nous avons choisi de faire la balade en tandem, une première pour nous. C’était plutôt sympa sans compter le début plus difficile où il faut accepter de ne rien contrôler quand on est à l’arrière et le moment d’adaptation pour synchroniser nos mouvements (pignon fixe).

On se contentera des 8km autour du parc à sens unique : nous sommes partis du loueur de vélo Jo-E Cycles Bike and E-Bike Rental situé rue Denman. C’est une superbe balade à faire, c’est plat tout du long et le paysage est varié : la forêt, la plage, l’océan, les falaises, avec quelques points d’intérêt comme une statue représentant une sirène moderne qui fait écho à celle de Copenhague, à la différence qu’elle porte un masque, des palmes et une combinaison de plongée. Dans le Stanley Park se trouve également l'aquarium de Vancouver que nous n'avons pas visité, mais si l'envie vous prend, vous pouvez acheter vos billets coupe-file à l'avance ici.

Le Seawall et le Stanley park Le Seawall et le Stanley park Grandville island

Le marché de Grandville Island

Nous nous y rendons à pied depuis l’arrêt de métro Stadium-Chinatown, on passe rapidement le stade des BC Lions, puis nous traversons le quartier Yaletown qui donne envie de tester ses grandes brasseries. On se retrouve à marcher le long de la baie (false creek) jusqu’à Hornby en face de Grandville Island. (Un peu plus loin se trouvent les plages Sunset Beach et English Bay Beach où nous pique-niquerons un soir. On peut apporter son barbecue portable.)

De là, nous prenons un bateau-bus direction le marché de Granville (la traversée dure à peine 5 minutes et doit coûter dans les 3,5 dollars par personne avec les False Creek Feries).

Le marché couvert est constitué d’une partie de stands de nourritures du monde et d’une partie plus classique avec des étals de fruits, de poissons, de pâtisseries, de fromages et de pain... Cela nous rappelle le délicieux FoodHallen lors d'un week-end à Amsterdam

Tous les stands donnent envie, faites un tour avant de vous décider. Il est possible de manger sur place à l’intérieur et à l’extérieur du marché. Vous pouvez vous arrêter pour boire un café, chez Petit Ami où on torréfie des cafés locaux. Vous pouvez accompagner votre café d’un donuts ou d’un bagel. Nous avons choisi de déjeuner sur place tentés par des pizzas à la coupe et des pâtisseries un peu classiques d’Amérique du Nord : le cheescake et le red velvet cake. Le marché était bondé mais nous avons pu trouver des places libres sur une des tables à l’extérieur face à la mer.

Puis tout autour, dans d’autres bâtiments, sont vendus des objets de l’artisanat local.

Quartier de Yaletown Quartier de Yaletown

Gastown

Comment s’y rendre : s’arrêter à l’arrêt de métro Granville ou Waterfront, le quartier se situe entre le Financial District à l’ouest, Chinatown au sud et Downtown Eastside.

Avant Gastown nous visitons un jardin chinois : le Dr Sun yat Sen Classical Chinese Garden, dont une des parties est gratuite.

Gastown est très touristique, on y voit de beaux édifices bas de style victorien en briques rouges, beaucoup de restaurants et de bars (on a testé une chaine, The Old Spaghetti factory dont l’intérieur est assez joli et la terrasse pas mal pour profiter de l’ambiance du quartier). Juste à côté vous trouverez la fameuse horloge sifflante à vapeur.

Gastown est surtout l’un des quartiers historiques de la ville. L’architecture date de 1890, année de reconstruction du quartier après un grand incendie, et elle est désormais préservée. Dès 1867, Gastown est le cœur de la ville : John “Gassy Jack” a l’idée de fonder une taverne qui va polariser les ouvriers de la scierie, la ville va ensuite se développer grâce notamment à l’arrivée du chemin de fer.

Le quartier de Gastown Le quartier de Gastown Le quartier de Gastown Le quartier de Chinatown

Plages de Kitsilano et UBC

Une autre très belle promenade à faire se trouve à Kitsilano. On y est allé un après-midi pour voir les maisons un peu anciennes du quartier, la piscine découverte avec une superbe vue sur les buildings de Vancouver, la plage de sable fin et ses joueurs de beach volley.

Plus loin, au sud-ouest de Vancouver, se situent l’université, le musée d’anthropologie et quelques belles plages. Pour marcher le long des plages, il faut suivre le Foreshore trail en passant devant le musée d’anthropologie, elles sont peu fréquentées et offrent une belle vue sur l’île de Vancouver (de loin, visible par beau temps). L’ensemble est facile d’accès mais il faut quand même monter pas mal de marches pour le chemin du retour.

Pour ces deux quartiers, nous avons emprunté un bus avec la carte “compass” que nous rechargions fréquemment. Vous pouvez aussi payer directement par carte sans contact dans le bus, mais attention à vos frais bancaires ! Rentrer à Burnaby nous prendra plus d'une heure, les bus ont la particularité de ne pas s'arrêter lorsqu'ils sont déjà pleins, du coup en heure de pointe, il est possible d'attendre assez longtemps...

La ville de Tromso Plages de Kitsilano et UBC Plages de Kitsilano et UBC Plages de Kitsilano et UBC

Downtown

Pour finir la semaine avec une autre perspective de la ville, comme lors de notre semaine à New-york où nous étions montés en haut du Rockefeller Center, nous montons en haut de la tour Harbour Center, le lookout, qui permet une vue à 360° de la ville et ses alentours. La tour se situe au 555 W Hastings Street (quartier Downtown, entre les stations de métro Waterfront, Burrard et Granville). Le ticket donne droit à deux visites dans la journée (il coûte dans les 16 dollars), nous le faisons dans l’après-midi mais le soir ça doit être très sympa aussi. Vous pouvez pré-reserver vos billets ici. On monte à 167 mètres par un ascenseur vitré, c’est déjà une petite expérience en soi. Les explications données sur les différents bâtiments qu’on observe d’en haut sont très intéressantes et ça permet d’approfondir un peu ce qu’on a pu observer pendant nos balades de la semaine.

La tour Harbour Center La tour Harbour Center La tour Harbour Center

Les environs de Vancouver

Introduction

Dans cette section nous vous parlerons de sites intéressants à visiter, hors de la ville mais accessibles en transports en commun.

Capilano Bridge

Il s’agit d’une des attractions les plus populaires de Vancouver, et effectivement, il faut s’attendre à une foule importante. On y va en bus du centre de Vancouver (le 246 de Burrard) mais il y a des navettes gratuites aussi qui partent de différents endroits comme Canada Place. Comptez une trentaine de minutes pour vous y rendre. Ensuite le billet vaut 53,95 dollars, c’est un peu moins cher après 17h sachant que le site ferme à 20h. Vous pouvez acheter vos billets à l'avance sur ce lien. Cela vaut quand même la peine d’y aller au moins une fois : le pont fait 137 mètres de large et 70 mètres de haut au-dessus de la rivière Capilano. La vue sur la rivière et les sapins dépayse complètement. Après le pont, on emprunte plusieurs chemins aménagés à travers la forêt.

Capilano Bridge Capilano Bridge Capilano Bridge

Lynn Canyon Park

S’y rendre : il se situe au nord de Vancouver, à environ 1h de Vancouver en transports en commun, nous partons le matin en bus de notre Airbnb à Burnaby, il faut compter 40 min en empruntant deux bus (130 jusqu’à Phibbs exchange puis une navette, 227 Lynn Valley Center).

Le bus vous emmène au park’s visitor center où se trouvent un café et le pont suspendu. Nous choisissons de nous arrêter quelques arrêts avant, dans une zone résidentielle, de là on prend un chemin à travers la forêt, le bear trail, sur lequel nous croisons quelques marcheurs mais pas d’ours. Nous arrivons ensuite sur l’un des parcours du parc au niveau des Twin Falls, deux belles cascades. Il y a peu de monde encore, le lieu est plus nature que Capilano bridge, c’est très appréciable, et en plus c’est gratuit.

On emprunte le chemin bien balisé qui longe le canyon et remonte jusqu’au visitor center juste après un pont suspendu, un peu moins impressionnant que celui de Capilano. Puis on descend voir la rivière où se baignent les gens (l’eau est glaciale). Pour info, le site ferme à 17h en été et pour profiter du calme, mieux vaut venir le matin et en semaine.

Lynn Valley

Bowen Island

L’île se situe au Nord-Ouest de Vancouver. Pour nous y rendre, nous prenons un bus (le 250) à partir du centre-ville (Burrard) puis un ferry à Horseshoe bay. Les horaires sont variables, environ toutes les heures. La traversée sans voiture aller-retour coûte 10,45 dollars, le trajet dure 20 minutes. Renseignez-vous sur www.bcferries.com.

La vue du bateau est magnifique, nous avons eu de la chance ce jour-là car il faisait très beau. Il y a peu de monde sur le bateau, comme ensuite sur l’île. Nous resterons dans les alentours du port (Snug cove) pour cette fois. Nous commençons par une balade qui débute à une centaine de mètres après le terminal du ferry : il faut passer derrière les quelques restaurants à gauche et ensuite emprunter le chemin qui mène à travers les bois au point de vue de Dorman Point dans le parc Crippen. La montée est facile (100m de dénivelé) et d'en haut on a une très belle vue sur les îles de Vancouver, Gabriola et Galiano.

On déjeune ensuite sur la terrasse du Doc Morgan’s Pub and restaurant pour profiter du beau temps (ils sont sympas et les plats sont assez bons mais très copieux).

Nous passons ensuite le début d’après-midi sur une toute petite plage. On peut se baigner (il y a un ponton), faire du paddle ou du canoé. Au retour, on a la chance de croiser deux cerfs qui mangent tranquillement des pommes dans un jardin.

Lynn Valley Bowen island Bowen island Bowen island Bowen island Bowen island

Burnaby

Avant de finir sur Vancouver et d’attaquer la semaine dans les Rocheuses canadiennes, quelques mots sur Burnaby : la ville est accessible rapidement par le SkyTrain. Environ 30/40 minutes pour notre arrêt Metrotown. Vous y trouverez de nombreux logements et commerces, beaucoup moins chers que dans le centre de Vancouver. Nous y avons visité le Central Park proche de notre Airbnb. Le Deer Lake Park et le Burnaby Lake Regional Park valent aussi le coup d’œil, plus gros ils disposent tous deux d’un lac.

Les rocheuses canadienne

5 jours dans Les Rocheuses canadiennes

Dimanche, Parc national de Banff

Même en s’y prenant plusieurs mois à l’avance, trouver un logement en juillet dans les deux parcs de Banff et de Jasper n’est pas une chose facile. Pratiquement tout était déjà complet ou hors de prix. Nous n’avons trouvé qu’un dortoir partagé dans une auberge de jeunesse à Canmore, à quelques kilomètres de Banff, et un joli petit chalet à coté de Jasper. Pour le reste nous avons dû nous éloigner jusqu’à la sortie du parc de Banff (à Golden) pour y trouver un motel abordable.

Nous partons de l’aéroport de Vancouver où nous avons loué une voiture chez le loueur Avis pour la semaine. Il faut rouler toute la journée (870km) pour rejoindre notre premier logement dans le parc de Banff, nous avons choisi de dormir une nuit en auberge de jeunesse car tous les logements étaient pris ou trop chers. Il s’agit de l’auberge de jeunesse de Canmore (Canmore Hotel Hostel, trouvée sur Booking). Canmore est une ville proche de la ville de Banff, le cadre est sympa puisque la ville est dans une vallée entourée de montagnes.

N’oubliez pas que les parcs nationaux de Banff et de Jasper font payer leur entrée par jours et par personnes (comptez environ 18 dollars canadiens).

Où trouver des logements à Banff, Golden, Canmore et Jasper !

Vous aviez peut-être vu notre vidéo filmée au drone à Tromso en Norvège du nord ? Pour ce voyage pas de drone, puisqu'ils sont tout simplement interdits dans l'ensemble des parcs nationaux du Canada.

Parc National de Banff Parc National de Banff

Lundi, Parc national de Banff : Mont sulfure, Banff, Johnston Canyon

Le lendemain matin, nous prenons notre petit-déjeuner sur la terrasse d’un café italien (Graze Food & Drink) tout près de l’auberge : au menu énormes pancakes et granola pour Sandrine, œuf, saucisses et bacon accompagnés de pain beurré pour Geoffrey. Puis nous partons pour notre première activité dans les rocheuses : l’ascension du mont sulfure. Deux options, le faire à pied (environ 2h pour 5,5km) ou via une télécabine dont le prix est assez élevé (45 dollars) mais en vaut la peine, la vue en haut est superbe sur tout le parc et les monts alentours. En bas à côté des télécabines se trouvent aussi des sources chaudes, les Upper Hot Springs.

Pour le déjeuner, nous mangeons à Banff, le long de la rivière Bow, on en profite pour visiter la petite ville, qui à cette période est débordante de touristes. A la sortie de la ville nous nous arrêtons observer le lac Vermillion. Pas longtemps puisque l’endroit regorge de moustiques ! Toutes sortes d'activités sont disponibles sur la rivière Bow comme du rafting ou du kayak.

Le reste de l’après-midi sera consacré à la visite du Johnston Canyon, la randonné alterne entre un chemin à travers la forêt et une promenade aménagée installée le long de la gorge au-dessus de la rivière. Une première chute d’eau se trouve à 1km, puis une seconde un peu plus loin à 2,6km. Les plus courageux pourrons randonner jusqu’au Ink Pots à 6km.

Le soir nous devons sortir du parc, pour rejoindre notre logement à Golden (le Mary's Motel). Il faut compter presque une heure de route, c’est un peu épuisant. Si vous souhaitez rester dormir dans le parc, n’hésitez pas à chercher des logements le plus tôt possible. Il existe également plusieurs campings, mais cela implique de devoir voyager avec votre tente ou d’en trouver une sur place. Enceinte Sandrine a préféré la solution hôtel. Sans compter la peur des ours 😉

Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff

Mardi, Parc national de Banff : lac Louise et lac Moraine, Parc national de Yoho

Nous partons de bonne heure pour visiter les lacs Louise et Moraine. A 9h30, les parkings étant déjà complets, les deux lacs sont inaccessibles en voiture, la police du parc ferme les routes une fois les parkings pleins. Nous devons donc aller prendre une navette qui se situe à 5km. Il faut faire la queue pour acheter le ticket et nous attendons presque 40 minutes. Ils ont réquisitionné des bus scolaires jaunes pour l’été.

On commence par le lac Louise très fréquenté. On prend quelques photos du glacier et de l’eau bleu turquoise (la couleur est due à la farine de roche provenant des glaciers en suspension dans l’eau, les reflets de la lumière lui donnent cette couleur extraordinaire). Il est possible de louer un canoé pour en faire sur le lac. Puis, nous déjeunons dans la brasserie de l’imposant hôtel Fairmont (presque un château...)

Après le repas nous marchons au bord du lac. Il n’est pas possible d’en faire le tour car l’un des côtés n’est qu’une falaise sans chemin. De l’autre côté un sentier de 2km mène jusqu’au ruisseau en bas du glacier. Il est possible de monter jusqu’au Lake Agnes Teahouse (un salon de thé situé à 2135m). Puis d’enchainer encore 1,6km pour accéder au point de vue “Big Beehive”.

Nous partons ensuite pour le second lac : Moraine. Sur place à la sortie du parking vous pouvez accéder en montant quelques marches à un point de vue sur le lac. La couleur de l’eau est encore plus éclatante qu’au Lake Louise. Les animaux (écureuils et Spermophile rayé) ne sont pas effrayés par les touristes, l’un d’eux monte même sur l’objectif de notre appareil photo mais il est demandé de ne pas les nourrir pour qu’ils restent sauvages. Sur place il est également possible de louer des canoés/pédalos, de longer un côté du lac sur 1,5km, ou de monter au “Consolation Lakes” situés à 2,9km (aller).

Avant de retourner dormir à Golden nous faisons deux arrêts dans le parc national de Yoho. Le premier au lac “Emerald” dont le nom est tiré de la couleur de l’eau. En fin de journée il n’y a plus grand monde, on prend en photo les montagnes se reflétant dans l’eau. Puis le second arrêt aux chutes Takakkaw, la seconde plus haute cascade du canada (373m). La route elle-même vaut le détour, le parc est magnifique et on aurait aimé le visiter un peu plus. Sur le chemin du retour nous apercevons même un orignal.

Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff Parc National de Banff

Mercredi, la route des glaciers : Icefied Discovery Center, Sunwapta falls, Athabasca falls

Nous partons du parc de Banff pour celui de Jasper. Nous empruntons la route 93 : la route des glaciers. 232km séparent les deux parcs. En chemin vous pouvez admirer les lacs Hector, Bow, Peyto...

Sur le chemin nous ferons plusieurs arrêts, dont un à midi au Icefied Discovery Center situé face au glacier Athabasca. Le décors montagneux et la marche sur le glacier nous rappelle notre roadtrip en islande ! Sur place plusieurs activités touristiques sont possibles comme se rendre sur le glacier, ou le “Glacier skywalk” une promenade sur un plancher en verre qui surplombe la rivière Sunwapta. Un peu déçus de cette seconde activité, chronophage car il faut s’y rendre en bus, au tarif un peu élevé, et pas vraiment sur le glacier. La vue est quand même impressionante. Sur place il fait assez froid : 9°, n’oubliez pas vos pulls.

Autres arrêts dans la journée :

Île d'Andoya Île d'Andoya Hurtigruten Île d'Andoya Hurtigruten Hurtigruten Hurtigruten Hurtigruten

Jeudi, Parc national de Jasper : lac & canyon Maligne, Jasper Sky Tram

Direction le lac Maligne, nous sommes partis tôt pour pouvoir voir la faune du parc et espérer voir des ours. En chemin, des voitures sont arrêtées sur le bord de la route, warnings allumés, ce sont des wapitis.

Plus loin, on fait un arrêt au Lake Medicine avant d’arriver au Lake Maligne. Là, on prend le bateau pour aller à Spirit Island, la visite est en anglais. Le guide nous donne des informations sur la région, sur l’histoire de Spirit Island, les grizzlis qui vivent dans les montagnes autour... Le capitaine nous laisse 15 minutes sur l’île pour prendre des photos. C’est le matin et la brume donne au paysage une atmosphère particulière. L’eau est magnifique mais extrêmement froide, il s'agit d’un lac mort, aucun poisson n’y vit car l’eau provient du glacier.

Il est possible faire du canoë sur le lac, comptez environ 4 heures pour atteindre Spirit Island à la rame (8 heures aller/retour pour parcourir les 28km, pour les plus sportifs d'entre vous).

Nous poursuivons notre route, espérant toujours secrètement apercevoir un ours (de loin tout de même). Nous visitons le canyon Maligne qui est très fréquenté. On peut emprunter plusieurs sentiers reliés par des ponts au-dessus du canyon (50 m de profondeur). Soudain, un peu d’agitation parmi les visiteurs nous interpelle : une ourse noire accompagnée de son ourson marche tranquillement à seulement une vingtaine de mètres de nous. Juste après une photo furtive, nous nous éloignons rapidement pour les laisser tranquille. La mise au point sur la photo est un peu ratée, mais je crois que personne ne souhaite rester entre un ourson et sa mère ! D'ailleurs la présence des visiteurs ayant effrayé l'ourson, il s'est réfugié dans un arbre, et nous sommes vite partis. Dans les parcs il est recommandé de se munir d'un sifflet ou d'une clochette pour avertir les ours de notre présence, voir d'une bombe au poivre en cas d'attaque. Fun fact : un panneau à l’entrée du canyon nous indiquait qu’il était improbable de rencontrer des ours ici !

Nous mangeons à nouveau à Jasper avant d’aller au Jasper Sky Tram. Il s’agit de la télécabine de Jasper menant au Whistlers Peak. Au sommet, il fait particulièrement froid et venteux. L’endroit est désertique mais la vue est spectaculaire sur les montagnes, la vallée, Jasper et les rivières à la couleur si particulière (on peut voir jusqu’à 75 km).

Au retour, nous observons en voiture un autre ours noir au bord de la route juste après avoir vu une biche ! Nous avions lu qu’il y avait plus de chance de voir des animaux à Jasper qu’à Banff. C’est vrai !

Le soir, on quitte le parc de Jasper pour rentrer à Vancouver. Nous passons la nuit dans un motel à mi-chemin (le Sandman Inn Blue River) au bord de l’autoroute au milieu de nulle part.

Lac Maligne Lac Maligne Lac Maligne Lac Maligne Lac Maligne Lac Maligne Lac Maligne Lac Maligne Lac Maligne Lac Maligne Lac Maligne Lac Maligne - voir des ours Lac Maligne - voir des ours Jasper National Park Jasper National Park Jasper National Park

Vendredi, retour à Vancouver

La journée est consacrée à la route du retour, pour passer le temps nous écoutons un très bon podcast sur l’excellente série Chernobyl (the Chernobyl podcast, avec Craig Mazin, le créateur de la série). Si vous avez du temps, il existe des vignobles ou des fermes de myrtilles dans cette région. Nous rendons la voiture à l’aéroport puis nous retrouvons ma soeur Carole chez elle, dans le quartier Downtown Eastside. La voiture avait été reservée via le site BSP Auto, avec qui nous avions eu une bonne expérience (en Norvège du nord). Nous profitons d’un dernier diner dans la brasserie aux influences asiatiques The Union.

Nous rentrons samedi et nous atterrissons dimanche matin à Paris. Nous avons voyagé avec Airtransat, le vol direct dure 10 heures.

Prochaine destination : un week-end en Cornouailles entre amis en août pour tester le glamping (contraction de glamour camping) et une cabane dans les bois repérée chez Canopy & stars.

Le Seawall et le Stanley park

Ces articles pourraient également vous plaire

La Norvège
L'Écosse