Islanderoadtrip

Un week-end au vert dans la fôret de Fontainebleau

📸 Retrouvez notre boutique : nos photos en tirage « Fine Art ».

La fôret de Fontainebleau, vue du drone

Week-end nature à une heure de Paris

Introduction

Après avoir passé plusieurs mois de confinement dans notre appartement parisien, nous souhaitions profiter à nouveau de la nature. Avec des amis, nous avons cherché un lieu proche de Paris permettant de se mettre au vert. Nous nous étions arrêtés à trois destinations : le Vexin, au nord de Paris, la vallée de Chevreuse et la forêt de Fontainebleau au sud. Nous avions envie de louer une grande maison avec un jardin pour pouvoir faire un barbecue. En regardant sur Airbnb, notre choix s’est finalement porté sur une maison à Noisy-sur-école qui se situe dans le massif des trois pignons (forêt de Fontainebleau).

La fôret de Fontainebleau, vue du drone La fôret de Fontainebleau, vue du drone

A 60km de Paris

Nous étions un groupe de 8 : Geoffrey, Sandrine et notre bébé, une amie de Versailles et un couple d'amis également avec leurs deux enfants de 5 et 7 ans.

Nous étions déjà allés plusieurs fois dans la forêt de Fontainebleau pour faire notamment le circuit des 25 bosses. Il s’agit d’une randonnée dans le massif des trois pignons qui, comme son nom l’indique, passe par de nombreuses collines surmontées de rochers de grès. Les plus sportifs parviennent à la faire en courant en quelques heures, nous l'avions fait plus tranquillement, nous avons dû en gravir une dizaine en une demi-journée. Si jamais vous voulez tenter l’expérience, (et ça vaut vraiment le coup), prenez surtout de bonnes chaussures et de l’eau.

C’était la première fois avec Victor, il est né au mois de décembre 2019. Les week-ends et les vacances avec lui sont encore une découverte pour nous, et nous nous demandions comment nous allions organiser notre week-end avec un bébé de 6 mois.

Il est possible d’aller dans la forêt de Fontainebleau en empruntant les transports en commun, il faut prendre la ligne R direction Melun à Gare de Lyon. Pour une première fois, nous avons donc préféré louer une voiture avec Getaround (drivy), on loue toujours la même, comme ça nous n’avons pas de mauvaise surprise et c’est pratique car elle est garée dans un parking à côté de chez nous.

Maison de location à Noisy-sur-Ecole Le cul du chien

Noisy-sur-Ecole, en pleine forêt

Découverte de la maison

Nous sommes partis un vendredi soir après le travail. Nous devions passer chercher notre amie à Versailles puis direction la forêt de Fontainebleau située à 1h de Paris (évidemment le vendredi soir il faut prévoir des ralentissements dus aux embouteillages). Il faut prendre l’A6 pour s’y rendre et sortir à la sortie de Milly-la-forêt, la maison de location se trouve à Noisy-sur-Ecole, une petite ville dans le massif des trois pignons.

La maison que nous avons louée sur Airbnb est vraiment bien pour un petit groupe : il y a de la place pour tout le monde, deux grandes chambres au rez de chaussée et deux grandes chambres à l’étage, deux salles de bain (une en bas et une à l’étage) avec des toilettes dans chacune d’elles, une belle cuisine et un grand salon, une très belle véranda avec un double foyer magnifique et un grand jardin entouré d’arbres et de rochers en grès. L’environnement est très calme, nous sommes dans la forêt et les maisons autour sont vraiment belles.

Arrivés à la maison, il est environ 20h donc nous faisons d’abord manger Victor puis nous le couchons à l’étage dans le lit parapluie mis à la disposition des propriétaires. Puis nous mangeons dans la véranda car le temps est orageux et il commence à pleuvoir. Nous avions décidé de ramener la nourriture pour tout le week-end afin d’éviter de perdre du temps et de l’énergie à faire les courses. Au menu ce vendredi soir pizzas faites maison et quelques bières bien méritées après une grosse journée de travail et le trajet jusqu’à la location.

Le cul du chien Le cul du chien

La fôret de Fontainebleau

Les sables du cul de chien

Nous nous levons avant 6h le samedi matin (ce qui ne nous arrive jamais!). Geoffrey va filmer la forêt avec le drone. Je profite du calme de la maison pour boire mon café dans le jardin. Puis, la journée commence avec le biberon de Victor et un super petit-déjeuner apporté par nos amis. Nous partons ensuite à pied dans la forêt pour nous rendre au sable du cul du chien (ou les sables du cul de chien, j’ai trouvé les deux versions, si vous savez laquelle est la bonne, n’hésitez pas à nous l’indiquer en commentaires ci-dessous). C'est une étendue de sable fin en pleine forêt : une vraie curiosité géologique à ne pas manquer! Il y a 30 millions d’années, un océan d’eau chaude recouvrait le site, le quartz qui s’est déposé au fond s’est ensuite transformé en sable.

Nous portons Victor, dans le porte-bébé car les sables ne sont pas accessibles avec une poussette. Nous avons deux modèles de porte bébé : celui de studio roméo que nous utilisons pour le quotidien (aller chez la nourrice principalement) et celui que nos amis nous ont prêté, un modèle plus pour la randonnée de la marque Ergobaby.

Le site se situe à 2,6km à pied de notre maison de location. Nous passons devant une très belle écurie (l’écurie des Trois Pignons) où nous pouvons apercevoir des chevaux, des poules… Nous passons également devant de très belles maisons entourées d’immenses parcs, de piscines (tout nous paraît grand après avoir passé ces derniers mois confinés dans notre 43m2).

En forêt, nous croisons des cavaliers, des passionnés de varappe en tongue et portant leur matelas à l’épaule. Cela donne une petite ambiance estivale plutôt sympa. Il est vrai que le cadre s’y prête : nous marchons sur du sable fin et nous sommes entourés de pin et de bruyère qui sentent très bon. Les enfants repèrent une des collines du circuit des 25 bosses. Ils s’amusent à l’escalader en partie.

Après plusieurs minutes de marche nous arrivons sur le site : les sables du cul de chien. Le lieu est vraiment unique : l’étendue de sable fin nous emmène tout de suite en vacances, en bord de mer. Mais ici, pas de mer! A la place de l’eau, le site est parsemé de rochers de grès aux formes extraordinaires. La roche brille au soleil, elle a été façonnée par la mer qui lui a fait prendre des formes insolites. Amusez-vous à chercher le fameux bilboquet! Pour le reste, il suffit d’observer les grimpeurs sur les rochers, respirer la bonne odeur de pin ou se faire bronzer comme les lézards sur un des rochers des sables et apprécier ce lieu exceptionnel. Les enfants grimpent partout et s’amusent beaucoup, et nous aussi.

Pour la petite histoire, dès 1833, à la demande des peintres de Barbizon, certaines parties de la forêt de Fontainebleau ont été classées « réserves artistiques » et donc protégées. Même Victor Hugo appartenait à un comité pour protéger ce « sanctuaire de la nature » ! Nous rentrons ensuite prendre le déjeuner sur la grande table dans le jardin à l’arrière de la maison.

L'éléphant de Barbizon La ville de Barbizon

Barbizon et les peintres pré-impressionnistes

L’ éléphant de Barbizon

Nous partons en milieu d’après-midi voir la roche de l’éléphant située dans la forêt de Fontainebleau dans le village de Barbizon. Il s’agit à nouveau d’un rocher en grès dont la forme naturelle rappelle celle d’un éléphant. C’est un des rochers les plus connus de la forêt de Fontainebleau.

Depuis notre maison de location à Noisy-sur-Ecole, il faut emprunter la D64 pour se rendre à Barbzon en passant par l’Arbonne-la-Forêt, comptez une quinzaine de minutes en voiture. Arrivés au village de Barbizon nous prenons la poussette car le chemin est facile d’accès. Nous prenons la rue Théodore Rousseau puis les rues Jean-Baptiste Combre et Georges Jean-Baptiste Gassies. Ces noms vous sont peut-être familiers. En effet, vous aurez peut-être reconnus deux peintres du XIXe siècle. Barbizon est connue pour avoir accueilli de nombreux artistes, notamment des peintres pré-impressionnistes.

On peut rajouter Gustave Courbet, ou encore Jean-François Millet à ceux déjà cités. Ces peintres s’installaient à Barbizon, à l’auberge Ganne notamment, pour y trouver la tranquillité que Paris ne leur offrait pas et surtout pour venir peindre la nature en plein air : la campagne et la forêt environnantes. Si cela vous intéresse, il y a un musée consacré aux peintres de l’école de Barbizon à l’auberge Ganne. J’ai même appris en faisant quelques recherches sur ce village que l’écrivain écossais Robert Louis Stevenson avait séjourné ici et que l’un des itinéraires de randonnées portait son nom.

Après une petite balade en forêt, on finit par repérer la roche de l'éléphant, tellement sa forme ne trompe pas (haha). Au retour, nous prenons le temps d’admirer les splendides maisons de ce village, nous les trouvons encore plus impressionnantes qu’à Noisy-sur-Ecole, chacune d’elles semblent charger d’histoires et nous pouvons lire sur certains panneaux le nom de leurs illustres propriétaires. Le soir nous profitons du temps clément pour allumer le barbecue et dîner dans le jardin.

Le château de Courances Le château de Courances Le château de Courances Le château de Courances

Le château de Courances

Les visites du dimanche

Le lendemain, nous allons visiter le château de Courances qui se trouve à une dizaine de minutes de notre logement.

Il s’agit d’un château privé doté d’un parc de 75 hectares. L’entrée du parc coûte 9 euros mais la visite vaut vraiment le coup d’oeil : il est très agréable de se promener dans cet immense parc qui mêle plusieurs styles. On reconnait le parc classique français du 17e siècle avec ses jardins d’eau de la Renaissance, ses statues, ses labyrinthes… il faut explorer les recoins cachés derrières les haies ! A gauche du château se trouve un jardin japonais que l’on peut tranquillement observer sur la terrasse d’un salon de thé installé dans un ancien moulin à chanvre. Le bâtiment, la Foulerie, est magnifique. Nous n’avons pas visité l’intérieur du château : de l’extérieur on peut admirer l’escalier en fer à cheval comme celui de Fontainebleau et les briques rouges sur les façades du château de l’époque Louis XIII. Si jamais vous avez vu le film « Le sens de la fête », une partie du tournage s’est déroulée ici.

Le soir avant de rentrer vers Paris, nous prenons des glaces artisanales à Milly-la-Forêt sous la halle qui date du XVème siècle.

La fôret de Fontainebleau, vue du drone

Parc naturel régional du Gâtinais français

Que faire d'autres dans les environs ?

A voir également dans le coin : les jardins de Courances qui vendent les récoltes du potager du château. Ou encore le Cyclop, une oeuvre d’art gigantesque dans la forêt, à ne pas manquer!

Un peu plus loin vous pouvez visiter le château royal de Fontainebleau et découvrir ses 800 ans d'Histoire. Ou encore celui de Chamarande construit en 1654.

Côté loisirs, il y a par exemple la base de Buthiers qui propose des parcours dans les arbres, de l'escalade, de la location de VTT, c'est aussi le point de départ de plusieurs randonnées.

Côté culture : le Conservatoire National des Plantes a pour mission de gérer, valoriser et conserver les ressources génétiques des plantes utilitaires (plantes à parfum, médicinales et aromatiques). Il participe ainsi à la sauvegarde de notre patrimoine naturel et au développement durable. A Milly-la-forêt, la maison Jean Cocteau se visite également.

Voilà pour ce week end à Fontainebleau avec nos amis. N’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de la page.



Ces articles pourraient également vous plaire

La dordogne
Les châteaux de la Loire