Islanderoadtrip

Partez à la découverte de la Martinique

📸 Retrouvez notre boutique : nos photos en tirage « Fine Art ».

Plage des Salines, Martinique

La Martinique

Introduction

Troisième mini-article de ces « brèves de confinement » : la Martinique. Pour rappel, nous avons décidé de profiter du temps disponible pendant ce confinement pour écrire un peu sur le blog. Comme bien évidemment nous ne sommes pas partis en roadtrip, on vous parle de voyages qui datent d’avant la création du blog en 2016 et pour lesquels nous n’avions encore rien écrit. Si vous les avez manqués, le premier article était dédié à un week-end à Berlin. et le second à un roadtrip en Angleterre et au nord du Pays-de-Galles.

J'ai eu la chance de me rendre à 7 reprises à la Martinique. Mes grands-parents avaient acheté un appartement à Sainte-Luce pour leur retraite, et petit je m'y rendais environ tous les 3 ans. Ce fut ma première fois en avion, seul à 8 ans c'était impressionnant. Cela aurait aussi pu être la dernière car 20 ans après j'ai encore le souvenir de l'avion remontant en urgence après avoir entamé sa descente car un autre apparail se trouvait déjà sur la piste... Ma dernière viste sur l'île c'était en 2015 et Sandrine était aussi du voyage! Ce qui suit n'est donc pas le résumé d'un voyage, mais plutôt un condensé d'informations recoltées depuis 1996 (ma première visite).

Comme pour les deux autres articles de ces « brèves de confinement », il s'agit de voyages anciens pour lesquels je n'ai malheureusement pas de photos. Je vais utiliser quelques photos de banques libres de droits (avec crédits) et d'autres prises par mon père en 2015, n'hésitez pas à laisser vos commentaires en bas d'article.

Plage des Salines, Martinique

Où loger à la Martinque ?

Mes grands-parents avaient acheté à Sainte-Luce, une commune en bord de mer sur la côte sud de l'île. C'est un endroit idéal pour visiter la Martinque. Elle est traversée par la RN 5, un axe principal de l'île, qui permet de gagner rapidement Fort-de-France au nord, les Trois-Îlets à l'ouest ou le Marin à l'est. Le bourg dispose également de nombreuses belles plages, nous y reviendrons plus bas.

On pourrait faire la distinction entre le nord et le sud de l'île. Le nord est plus montagneux (volcan de la montagne Pelée), avec des paysages de forêt tropicale, et donc beaucoup plus pluvieux. Le sud ressemble plus aux cartes postales avec ses plages de sable fin et ses cocotiers. C'est pourquoi on vous conseille plutôt de résider dans le sud et de faire des excursions au nord si vous avez la possibilité de louer une voiture.

On pourrait aussi faire la distinction entre l'est et l'ouest. A l'ouest on est sur la mer des caraïbes, plus calme avec ses eaux turquoises. Vous pouvez poser vos valises aux Trois-Ilets, au Diamant, à Sainte-Luce, au Marin ou encore à Sainte-Anne si vous recherchez un décors de plages paradisiaques. Côté est, sur l'océan Atlantique il y a plus de vent. Cela raviera les amateurs de voile et de kitsurf. Une baie peu profonde vous laissera également profiter des eaux turquoises, des fonds de sable blanc, et de nombreux îlets qui sont protégés des vagues par la barrière de corail et que vous pourrez rejoindre en kayak. Vous pourrez résider au François ou au Vauclin.

Plus au nord, vous pouvez loger au Robert ou à La Trinité (Atlantique). Mais également au Carbet ou à Saint-Pierre (Caraïbe).

Côté hébergement il y a de tout à la Martinique, de gros complexes type « Pierre & Vacances » ou « Club med ». De nombreux hôtels avec ou sans piscines, ainsi que de nombreux gites et appartement loués par des particuliers. Si vous êtes adepte de l'écotoursime vous trouverez également votre bonheur sur l'île.

Port de Sainte-Luce, Martinique

Quand partir en Martinique ?

La saison « touristique » s'étend de décembre à mai. C'est ce qu'on appelle la saison sèche. Il fait plus de 25° en moyenne, avec un agréable vent rafraichissant venant de la mer. Après juin, arrive la saison des pluies avec ses averses quotidiennes et généreuses. Il fait plus « lourd » à cause de l'humidité. En octobre et novembre c'est la période des éventuels cyclones avec des vents pouvant aller jusqu'à 200km/h. Par ma part, c'était souvent lors des vacances scolaires de février que je rendais visite à mes grands-parents, mais aussi parfois à Noël / nouvel an comme en 2012.

A noter que généralement nos journées sont décalées à la Martinique, le soleil se lève vers 5h30 et se couche vers 18h30. Assez naturellement en venant de métropole, avec le décalage horraire aidant, on se lève de bonne heure et on profite bien des matinées.

Pour vous déplacer on vous recommande la location d'une voiture, l'offre de transport en commun est assez peu developpée. Et malheureusement dans les environs de Fort-de-France il y a souvent des embouteillages. Notons quand même les vedettes qui permettent de traverser la baie pour rejoindre Fort-de-France depuis les Trois-Ilets. Pour 7€ aller-retour c'est une bonne alternative à la voiture, et qui vous épargnera les problèmes de stationnement sur place.

Pour les locations nous utilisons souvent le comparateur de vols (et de location de voiture) Momondo Comparez des billets d'avions avec momondo

Bibliothèque Schœlcher, Fort de France

Les commune et leurs plages

Les incontournables de la Martinique

Il va être impossible de vous parler de toutes les plages, commune et activités de la Martinique, mais je vais vous faire une petite sélection des incontournables à mes yeux à voir sur l'île.

Fort de Franc Fort de Franc

Images par jlxp et falco.

L'anse noire, Trois-Ilets Le diamant, Martinique Le diamant, cap 110,  Martinique Anse Figuier, Martinique Mabouya, Martinique

Image par Patrice78500

Cap Chevalier, Martinique Le François, Martinique

Image par orythys et Claire ANSART

Sur les plages principalement, attention aux Mancenilliers : il s'agit d'arbres dont la sève devient toxique au contact de l'eau. Ne vous abritez pas dessous en cas de pluies, vous pourriez être gravement brulés. Ils sont signalés par une bande de peinture rouge sur leur tronc.

Rhumerie Clement

Les distilleries

La production de rhum en Martinique

On recence sur l'île 9 distilleries et 2 habitations qui produisent 17 marque de rhum. Chiffres à verifier car j'obtiens des résultats différents selon les sources. Pas facile donc de tenir les comptes.

La plupart accueillent des touristes et rien ne vous empechera d'en voir plusieurs lors de votre séjour puisque aucune des visites ne se ressemblent. Les « petites » marques seront par exemple plus axées sur la production, alors que les grandes vous présenteront leurs produits, leurs domaines et leurs histoires. Si les distilleries sont ouvertes toute l'année, c'est de janvier à juin qu'il est préférable de les visiter, pendant la période de production du rhum où vous pourrez observer les machines tourner. Certaines permettent de déambuler librement dans les musées, d'autres organisent des visites guidées au sein des usines.

La Martinique produit essentiellement du rhum agricole (85%), il s'agit d'un produit d'Appellation d'Origine Contrôlée. Le rhum agricole est produit à partir de jus de canne fermenté, tandis que le rhum non agricole est produit à partir des résidus de mélasse des sucreries. Selon les maisons il existe différentes gammes : le rhum blanc est un rhum jeune (3 mois en fût), les rhums ambrés et pailles sont vieillis durant 12 à 18 mois dans un fût de chêne, alors que le rhum vieux aura été vieilli au minimum pendant 3 ans. Vous pourrez découvrir tous ces détails sur place !

À la Martinique, le terme d' « Habitation » désigne un domaine agricole avec ses plantations, sa maison et ses bâtiments d'exploitation.

Lors des mes voyages j'ai pu visiter plusieurs domaines :

Rhumerie Clement, Martinique Musée de la banane, Martinique

Dans les distilleries le billet d'entrée permet souvent, en fin de visite, une petite dégustation des marques ou gammes produites sur place. Une boutique permet d'acheter du rhum généralement moins cher que ce que l'on peut trouver en métropole.

Quelques autres distilleries que nous n'avons pas visitées, nous comptons sur vous pour les essayer :
les distilleries J.M., Neisson, La Favorite, Le Galion (il s'agit d'une sucrerie et non d'une distillerie), Depaz, Dillon, Simon (se visite uniquement si vous séjournez sur place)... Laissez-nous en commentaires celles que vous avez visitées !

Si les distilleries vous intéressent, vous aimerez sans doute notre roadtrip en Ecosse où nous avons visité la distillerie Talisker (de whisky cette fois).

Musée de la banane, Martinique

Où randonner à la Martinique ?

La montagne Pelée

La montagne Pelée est un volcan actif situé dans le Nord de la Martinique. Il a une altitude de 1 397 mètres, et sa dernière éruption date de 1932. La région est idéale pour pratiquer la randonnée dans un décor de forêt tropicale. Attention si vous décidez d'en faire l'ascension, au sommet la température peut descendre autour des 10°, soyez donc bien équipés. Pour s'y rendre suivre la direction de Morne-Rouge, le sentier n° 23 commence au parking de l'Aileron (4,7 km, 600 m de dénivelé). Vous pouvez aussi emprunter le sentier n° 19 au départ de Grande Savane depuis la commune du Prêcheur, il est plus court mais aussi plus raide (1,5 km, 740 m de dénivelé). Pour les plus aventureux, le sentier n° 21 part de la mer, à Grand-Rivière (7,6 km, 1.170 m de dénivelé).

Montagne Pelée, Martinique unsplash-logoYouri Germany

Route des gués, Trace des Jésuites, Saut-Gendarme, Cascade Couleuvre, Canal des esclaves...

Toujours dans le nord, si vous cherchez une randonnée plus accessible que la montagne Pelée, la « Route des gués » est une bonne alternative. Sur la N4 depuis Saint-Joseph (en direction de Gros Morne) tournez à gauche juste après le pont de Rivière Blanche au panneau « Route des gués ». Il y a 10 gués à franchir avant de faire demi-tour, cela devrait vous prendre environ 2h aller-retour, sans compter les rafraichissements dans la rivière.

Troisième idée de randonnée : le canal des esclaves au Carbet. Vous longez un ancien canal d'irrigation du 18e siècle, le circuit peut être parcouru en 3h aller-retour. Attention, à ne pas faire avec de jeunes enfants ou si vous avez le vertige, car vous marcherez sur un étroit muret le long du vide. En revanche la vue est magnifique!

Quatrième idée de randonnée : la Trace des Jésuites, juste au nord de Fonds-Saint-Denis. Un parcours de 4,7km dans la jungle, le long de la rivière. Vous franchirez notamment un petit pont suspendu. Il ne s'agit pas d'une boucle, donc potentiellement 10km à parcourir si vous allez jusqu'au bout! A peine 3km au sud de la Trace des Jésuites, vous pouvez observer la cascade Saut-Gendarme. Elle mesure une dizaine de mètres.

Si vous aimez les cascades il y en a d'autres qui valent le coup d'oeil comme celle d’Anba So à Schoelcher (environ 1h de marche aller-retour) ou encore celle de Couleuvre au Prêcheur, elle fait 120m de haut et il faut environ 2h de marche aller-retour pour s'y rendre.

Jardin de Balata

Les gorges de la falaise

Autre activité à faire au nord de l'île : les gorges de la Falaise. A mi-chemin entre la randonnée et le canyoning, c'est un guide qui vous aidera à franchir certains obstacles des gorges. Car oui, le site est privé et l'entrée est payante. Vous remonterez la rivière pendant environ 1h aller-retour en alternant petites piscines naturelles et mini-cascades. Le canyon est large de 1,5 mètre environ pour des paroies de 30m de haut au-dessus de vous. Prevoyez un bon équipement (baskets et maillot de bain, laissez vos téléphones et appareils photos à l'abri). L'entrée est de 7€ pour les adultes.

Jardins de Balata

Un des incontournables à la Martinique, le jardin de Balata est un jardin botanique privé commencé en 1982 par Jean-Philippe Thoze. Vous pourrez y observer de nombreuses espèces de plantes et fleurs tropicales. Vous pourrez vous promener au milieu de près de 3 000 espèces et d'une maison traditionnelle décorée de meubles et d'objets d'époque. Le jardin propose également une balade dans les arbres à près de 15m de hauteur pour profiter de la nature. Balata est ouvert toute l'année de 9h à 18h pour un prix de 14€ pour les adultes et 8 pour les enfants.

Jardin de Balata Jardin de Balata

Presqu'Île de la Caravelle

Côté Atlantique cette fois, la presqu'Île de la Caravelle vaut aussi le détour. La randonnée alterne entre un chemin côtier (légèrement surélevé qui vous permettra d'avoir une vue sur l'île, sur l'Altlantique et sur les îlets) et la mangrove. Soit une grande variété de paysages. Il existe plusieurs sentiers dont une grande boucle (d'environ 3h) qui vous permettra de passer par le Château Dubuc (ruines du XVIIe), le Phare de la Caravelle et sa table d'orientation, ainsi que les anses de la Baie du Trésor.

Savane des Pétrifications et l’étang des Salines

Dans le sud, à l'est de la plage des Salines, découvez la Savane des Prétrifications ainsi que l'étang des Salines. Cette randonnée est un des passages de la Trace des Caps (informations plus bas). Elle est longue de 4km de l'anse à Prunes à l’anse Trabaud. Certains passages sont lunaires, dû à l'aridité. Du côté de l'étang, une passerelle sur pilotis permet l'observation de la faune.

Il y a bien évidement de nombreuses autres randonnées à faire à la Martinique, on ne peut pas toutes les citer, en revanche avant de partir vous pouvez vous procurer un guide de voyage (Routard, Petit Futé ou un Lonely Planet) dédié à l'île, ils vous apporteront bien plus de détails pour préparer votre voyage. Une dernier mot sur la randonnée la plus longue : la Trace des Caps, il s'agit d'un sentier côtier au sud est, côté Atlantique, que vous pouvez emprunter sur 27km !

Etang des Salines unsplash-logoMathieu de Gouville Palmier et champ de canne à sucre

La nourriture et les marchés

Les spécialités locales

Si vous partez en vacances à la Martinique, il serait dommage de ne pas profiter des spécialités de l'île. En apéritif (avec modération) goûtez les différents rhums que la Martinique produit. Blancs ou ambrés, en planteur (avec des jus de fruit) ou en Ti'Punch (avec du citron vert et du sucre) par exemple. Sur les marchés vous pourrez trouver des rhums arrangés au goût qui vous plaira, à ramener en souvenir. D'ailleurs on vous encourage à visiter les marchés des villes que vous visitez, vous y trouverez des produits régionaux, mais aussi des épices qu'on trouve moins facilement en métropole (ou beaucoup plus chères), et que vous pouvez conserver longtemps.

Parmi les recettes typiques martiniquaises vous pouvez goûter en entrée : les accras (de la morue dans une boule de pâte frie) ou les pâtés salés (pâte brisé remplie de viande de porc).

En plat : le gratin de christophine (je dirais à mi-chemin entre la pomme de terre et le Chou-fleur gratiné avec de la béchamel), les langoustes grillées, le colombo de poulet (la viande est roussie puis cuite dans une sauce à base de colombo), le poulet boucané, la patate douce et la banane plantain, le boudin (noir et bien épicé, servi par exemple avec de la purée)...

Et pour finir en dessert : les melons, les bananes, la noix de coco, les goyaves et les ananas de l'île, bruts ou en gâteaux ou flans. Pour les fruits un peu plus exotiques, vous pouvez essayer le corossol par exemple.

Il existe encore beaucoup d'autres plats typiques des Antilles, on vous laisse quelques surprises à découvrir sur place. N'hésitez pas non plus à vous arrêter en bord de route, de nombreux marchands vendent fruits, poissons, accras, etc. directement sur les ronds points de l'île.

C'est terminé pour cet article sur la Martinique, n’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé ! Partagez-nous vos itinéraires ou bons plans en commentaire et n'hésitez pas à nous poser vos questions. Merci.

Noix de coco sur un marché en Martinique Poissons sur un marché en Martinique Fruits exotiques sur un marché en Martinique unsplash-logoJametlene Reskp



Ces articles pourraient également vous plaire

La Bretagne
Les châteaux de la Loire


caravelle unsplash-logoTeddy Charti montagne pelee