Amsterdam Cornouailles

Une semaine
en Écosse

The cullins - Fairy pools - Scottland

Dimanche : Une nuit à Glasgow


Après avoir passé une semaine en Cornouailles à l’occasion du mariage de nos amis, nous partons pour la ville de Glasgow en Ecosse, point de départ d’un roadtrip d’une semaine à travers le pays. Nous arrivons à Glasgow vers 18h le dimanche. Il pleut légèrement et la température est peu élevée. Nous allons récupérer la voiture de location, une Fiat 500 rouge chez le loueur Green Motion qui se situe à quelques centaines de mètres de l’aéroport. L’attente est assez longue, la vendeuse nous refuse notre carte de débit et nous devons prendre une assurance qui finalement double le prix de la location. Assez déçus par ce loueur, nous irons voir la concurrence la prochaine fois.

Nous avons loué un hôtel dans le quartier universitaire de Glasgow, dans le West End où j’ai passé une année scolaire en Erasmus. L’hôtel, the Sandyford, se trouve sur Sauchiehall street, il offre un bon rapport qualité/prix. Nous posons nos valises à l’hôtel et nous partons nous balader dans le quartier. Le parc Kelvingrove est à quelques mètres de là : c’est un grand parc ombragé traversé par la rivière Kelvin, on passe devant le très beau bâtiment rouge de la Kelvingrove Art Gallery and museum, une galerie d’art d’architecture baroque ouverte en 1901. En remontant sur Kevin Way puis sur University Avenue on peut voir la bibliothèque qui s’élève sur douze étages, la maison de Mackintosh- Machintosh est un architecte originaire de Glasgow, il est le principal représentant du courant art nouveau en Ecosse, peut-être avez-vous déjà vu la rose Machintosh sur la fenêtre d’une maison ? Face à la maison Machintosh et la bibliothèque se dresse l’université de Glasgow, un magnifique bâtiment gothique qui aurait inspiré J.K Rowling pour imaginer Poudlard dans Harry Potter. Nous visitons l’intérieur de la faculté et le cloître. Puis, nous redescendons la rue vers Byres Road jusqu’au pub the Tennent’s, il est presque 21h, les cuisines vont fermer mais ils acceptent de nous servir : nous prenons un burger avec une pinte de Tennent’s forcément. C’est un grand bar assez traditionnel avec toujours une bonne ambiance décontractée. Nous rentrons ensuite par Ashton Lane, la petite rue est tout près du pub et vaut le détour : il faut remonter Byres Road en direction de la station de métro Hillhead et du supermarché Iceland, la ruelle se situe juste avant. Elle ressemble à un décor de cinéma avec ses illuminations, ses murs peints en blanc, ses pubs, ses restaurants, ses musiciens de rue et son cinéma.

Glasgow University Glasgow University

Lundi : Glencoe


La matinée est consacrée à un arrêt à la laverie et aux courses à Tesco. Nous profitons du temps d’attente de la machine pour nous poser en terrasse du café Seb&Mili juste à côté pour prendre un café crème et un Donuts. Nous quittons Glasgow direction Glencoe qui se trouve à 2h de route (environ 150 kilomètres) en empruntant l’A82 vers le nord. La route devient plus étroite et sinueuse au fur et à mesure que nous nous éloignons de la ville ; elle longe d’abord les rives du Loch Lomond, puis, elle emprunte une partie plus sauvage à travers les vallées, les lacs et la montagne.

Arrivés à Glencoe, nous nous arrêtons sur le parking du Signal Rock (toujours sur l’A82) faire une promenade rapide d’abord le long de la rivière Coe puis à travers la forêt. Le chemin mène au sommet du rocher qui permettait, autrefois, d’avoir une vue dégagée sur la vallée. C’était ici que le chef des MacDonalds de Glencoe s’adressait à son clan. Et, d’après la légende, c’est de là que, dans la matinée du 13 février 1692, fut donné le signal de départ du terrible massacre de Glencoe. Nous profitons de cette pause pour pique-niquer.

Cette vallée est chargée d’histoires et de mystères, d’ailleurs de nombreux films y ont été tournés.

Nous partons ensuite en direction de Glenfinnan où se trouve le fameux viaduc que l’on voit dans Harry Potter. L’endroit est assez touristique : on y trouve un visitor center et un café, le parking est payant. On commence par aller voir le monument de Glenfinnan de l’autre côté de la route. Il rend hommage à Bonnie Prince Charlie et à la révolte jacobine. Derrière lui s’étend le Loch Shiel. Puis, nous partons prendre quelques photos du viaduc à deux emplacements différents. Le Jacobite steam train ne passe qu’à certaines heures et nous sommes arrivés trop tard pour le voir.

Le soir, nous campons à Fort Augustus, au camping Cumberlands Campsite Loch Ness qui se trouve dans le village. Nous nous apercevons que le camping a changé de nom, il s’agit désormais du Loch Ness Highland Resort, cela sonne assez classe mais les prix sont comme ailleurs : 18 livres pour deux personnes en tente. Nous nous installons dans un champ bien vert peuplé de petits lapins; la vue est très belle : nous sommes au pied des montagnes et le camping est très calme. Après avoir monté la tente, nous cherchons un endroit pour manger parmi les quelques établissements qui entourent le canal calédonien. Comme il est 21h, nous prenons à emporter dans le seul restaurant dont les cuisines sont encore ouvertes, The Moorings Restaurant, et nous nous posons au bord du canal avec vue sur le Loch Ness. Puis, nous allons boire une bière au pub The Lock Inn, juste à côté, c’est un chaleureux pub en bois avec une belle cheminée. Je connaissais déjà le lieu pour y avoir mangé il y a quelques années avec ma copine Agnès lors d’un road trip en Ecosse et en Angleterre.

Glencoe - Signal rock Glencoe - Signal rock Glenfinnan - Scottland Glenfinnan Viaduc - Scottland Glenfinnan Lake - Scottland Glenfinnan Lake - Scottland

Mardi : Croisière sur le Loch Ness


Nous occupons la matinée à faire une petite croisière sur le Loch Ness avec la compagnie Cruise Loch Ness qui se trouve le long du canal. La visite dure un peu moins d’une heure. Le guide, très sympathique comme toute l’équipe, nous raconte la légende du monstre tandis que nous profitons de la vue sur le lac et les montagnes couverts par la brume matinale ainsi que de l’air frais. L’eau est très foncée et le radar du bateau indique la profondeur du lac en-dessous de nous : 300 mètres. C’est impressionnant ! Il s’agit du deuxième plus grand lac d’Ecosse et c’est vrai qu’on peut facilement imaginer Nessie dans ce paysage assez sauvage! Au retour, nous nous posons boire un café accompagné de délicieux cookies achetés dans un food truck, le Loch Ness Coffee Co., installé devant la compagnie de bateaux.

Nous reprenons ensuite la route en direction de l’île de Skye. Depuis Fort Augustus, il faut emprunter l’A87 et, après une bonne heure de route, nous arrivons à notre première destination de la journée, au château d’Eilean Donan Castle. Première constatation : il n’y a plus les joueurs de cornemuse à l’entrée comme la dernière fois que j’avais visité les lieux avec ma sœur. Mais le château surplombant trois embouchures et son pont en pierre sont toujours aussi photogéniques ! La visite est assez intéressante, on nous donne des informations sur le propriétaire du château et les différentes étapes de sa restauration. Il semblerait qu’il y ait eu beaucoup d’autres châteaux forts comme celui-ci, placés à des endroits stratégiques pour surveiller l’arrivée potentielle d’envahisseurs vikings notamment. Celui-ci est connu grâce aux nombreux films tournés ici, entre autres il y a Highlander et le Témoin amoureux.

Deuxième étape de la journée : la promenade au Fairy Pools. Du château, nous avons continué sur la route A87 jusqu’à la ville Kyle of Lochalsh puis nous avons emprunté le pont qui mène sur l’île de Skye. En poursuivant sur l’A87, nous arrivons à Sligachan où il faut prendre à gauche sur l’A863, puis à nouveau à gauche sur la B8009 pendant 1,7 miles direction Carbost et à gauche sur une petite route sur 4 miles environ jusqu’au parking de Fairy Pools. C’est une promenade assez populaire, le parking est plein même s’il est presque 18h. Il faut marcher le long de la rivière et des petites cascades, la balade dure 1h30 parce que nous prenons beaucoup de photo mais elle se fait sans difficultés. Le soir, nous campons au Glenbrittle campsite situé entre les montagnes Cuillin et la mer. Les campings ne sont pas aussi bien équipés qu’en Islande : il n’y a pas par exemple de cuisine à la disposition des campeurs.

Loch Ness - Scottland Loch Ness - Scottland Eilean Donan Castle Eilean Donan Castle The cullins - Fairy pools -Scottland The cullins - Fairy pools -Scottland The cullins - Fairy pools -Scottland

Mercredi : Skye, Portree et les Quiraing


Au réveil, nous nous posons un peu dans le café du camping : le lieu est accueillant, il fait chaud et la musique est sympa, la café est en plus super bon ainsi que les croissants aux amandes. Et bien sûr nous profitons de la magnifique vue sur la mer et les Cullins. La vieille, nous avions réservé des billets pour la visite de la distillerie Talisker à Carbost. La visite est en anglais, les explications sont claires et des panneaux en plusieurs langues aident à la compréhension si besoin. Nous avions déjà visité des distilleries de rhum en Martinique, le processus est assez similaire. J’avais lu avant le voyage cette bande dessinée sur le whisky : Lady Whisky qui nous plonge dans l’univers des distilleries écossaises. J’ai surtout aimé dans cette visite le lien fort entre le whisky et la mer, et la beauté des alambics qui sont apparemment propes à chaque distillerie. La visite se clôt forcément par une dégustation d’un Talisker huit ans d’âge, mais bon le whisky dès le matin…

Nous partons ensuite pour Portree. C’est la plus grande ville sur l’île. Nous mangeons dans un des restaurants de poissons autour du port, Le Lower Deck seafood.

Nous consacrons l’après-midi à la côte Est de Skye, tout d’abord The Old man of storr puis Kilt Rock et enfin les Quiraing. Nous partons faire une randonnée de deux heures dans les montagnes, il y a peu de marcheurs, l’endroit est très beau et calme.

Nous reprenons la route vers Dunvegan. Nous nous arrêtons dans une épicerie faire quelques courses et acheter du cidre. Notre camping, Kinloch Campsite, est au bord d’un lac et il y a beaucoup de midges, nous pique-niquons au bord de l’eau, la vue est très belle mais les piqûres de moustiques deviennent peu supportables et nous nous réfugions rapidement sous la tente. Nous n’avons pas pris de protection contre les midges pendant ce voyage, nous avons été beaucoup piqués et les boutons restent longtemps après. Les campeurs autour de nous avaient soit des sprays soit carrément des moustiquaires autour de la tête.

Talisker distillerie - Scottland The Quiraing - Scottland

Jeudi : Dunvegan et Neist point


Le lendemain matin, nous visitons le château de Dunvegan. Il vaut le détour malgré son allure peu avenante. Nous commençons par les jardins : il s’agit en fait de pleins de jardins aux ambiances différentes : un jardin de rhododendrons, une cascade cachée dans une forêt, un « walled garden » avec une orangerie, des serres, des légumes, des herbes aromatiques.. la balade est vraiment agréable. A l’intérieur du château, on raconte l’histoire de la famille MacLeod mais aussi celle des habitants de l’île de Saint-Kilda qui vécurent isolés du monde jusqu’en 1930 où ils décidèrent tous d’évacuer l’île.

Nous décidons d’aller voir le point de vue de Neist Point, situé sur le point le plus à l’ouest de Skye. L’endroit est impressionnant : le vent, les falaises, les oiseaux et le phare planté tout au bout. Nous pique-niquons rapidement sur place puis nous quittons cette fois-ci l’île pour longer en voiture la côté ouest. De Neist Point, il faut compter 1h30 pour sortir de Skye.

Nous empruntons ensuite la route A890 en direction du nord et de la ville Strathcarron. Il y a beaucoup moins de monde que sur l’île. Les paysages sont aussi assez différents : nous traversons une forêt de sapins puis nous longeons la mer avec un superbe point de vue sur Skye. Nous nous arrêtons faire une halte au Strathcarron hotel. Un gros chien nous accueille chaleureusement. Nous sommes seuls dans le grand bar avec deux randonneurs, les fauteuils en cuir sont confortables et surtout il fait chaud, alors que dehors il pleut et les températures ne doivent pas dépasser 12 degrés. Le propriétaire n’est pas très bavard, il diffuse un vieux fi lm en noir et blanc que nous regardons du coin de l’oeil. Après cette petite pause, nous continuons la route jusqu’au point de vue Bealach na Ba. Nous sommes au milieu des montagnes, le vent et la pluie battent notre petite voiture de location. Puis, nous retrouvons les villes sur la côté : Applecross d’abord, puis Torridon. Nous croisons des vaches écossaises sans pouvoir bien les prendre en photo. Chose étonnante, il y a des palmiers au bord de la route et on se croirait dans le sud de la France s’il ne faisait pas si froid. Il nous faut encore rouler pendant 1h après Torridon pour arriver au camping Sands caravan and camping. Il est situé au bord de la mer, nous plantons la tente derrière une grande dune de sable. Il est plutôt bien équipé : pour la première fois, nous trouvons une cuisine chauffée, il y a aussi un restaurant et un food truck (bien sûr nous arrivons après 21h, tout est fermé).

Neist Point - Lighthouse - Scottland

Vendredi : Glen Affric et Inverness


Le matin, le restaurant est ouvert, je prends un café à emporter et nous partons observer les vaches écossaises dans le champ à côté du camping. Elles n’apprécient pas trop notre présence et nous le font bien comprendre, les veaux sont rassemblés et une des vaches vient donner des coups de cornes dans la barrière. Nous partons mais cette fois-ci Geoffrey a eu le temps de prendre des photos.

Nous passons la matinée et le début de l’après-midi dans le Glen Affric, il est assez différent de Glen Coe. A partir du parking de Loch Affric, il y a plusieurs départs de randonnées, nous choisissons d’abord un chemin court qui mène en hauteur pour avoir un point de vue sur la vallée et la forêt calédonienne, et nous pique-niquons. Ensuite, nous redescendons au parking pour emprunter un chemin qui longe la rivière Affric : l’eau est noire comme au Loch Ness.

Nous partons pour Inverness que nous visitons rapidement, et nous allons dîner dans un restaurant plutôt bon, le McGregor’s bar, des moules cuisinées au whisky bien sûr ! Nous n’avions pas réservé de camping dans le parc national des Cairngorns et tous sont déjà complets, nous trouvons finalement un endroit pour dormir en nous éloignant un peu du parc, au Newtonmore Invernahavon caravan site.

Scottland landscape Scottish Cow - Scottland Glen Afric - Scottland

Samedi : Le parc national des Cairngorns


Nous devons retirer de l’argent pour payer le camping, nous allons donc dans la ville la plus proche et nous en profitons pour prendre un petit déjeuner anglais au Newtonmore Antlers cafe. Puis, nous avions prévu une balade autour du lac Morlich dans les Cairngorns. On en profite aussi pour faire un tour de canoë sur le lac. Direction ensuite les Trossachs, il faut prendre l’A9, nous passons par des petites routes aussi à travers la campagne et de beaux villages. Le soir, nous dînons au pub The Forth Inn dans la ville d’Aberfoyle. C’est un pub traditionnel et il y a un concert de musique folk. Le camping que nous avions réservé est juste à côté : le camping du Loch Chon, il est situé au bord du lac dans la forêt, il est peu cher car il n’est pas équipé de douche.

Cairngorms National Park Cairngorms National Park

Dimanche : Retour


C’est le jour du départ, nous allons prendre un café et un muffin à Aberfoyle au Aberfoyle Bike Hire, un loueur de vélo. Nous profitons de la terrasse à l’arrière de la boutique. Nous partons pour Glasgow où nous rendons la voiture et reprenons l’avion pour Paris.

Lire l'article suivant :

Amsterdam


Tous nos voyages