Islanderoadtrip

Roadtrip en Islande
Cascade Skogafoss

📸 Retrouvez notre boutique : nos photos en tirage « Fine Art ».

Journée 4 : la route du sud

Premier arrêt à Seljalandsfoss une des chutes les plus connus d'Islande. Nous sommes vite complètement mouillés à cause des deux cascades. On peut faire le tour de la plus grande. La deuxième n’est pas visible depuis la route, il faut marcher un peu pour la découvrir, cachée derrière la falaise. Si l'eau n'est pas trop haute, vous pouvez vous enfoncer un peu entre les deux falaises pour arriver sous la cascade.

Immense plage de gallet menant à l'épave d'un Dc3 écrasé 4km de ligne droite sur un sentier désertique menant à l'épave d'un Dc3 écrasé Photo sur la route du sud de l'Islande - Epave d'un Dc3 écrasé Epave d'un Dc3 écrasé sur la plage Dc3 sur la plage islandaise au couché du soleil

Le volcan Eyjafjalljökull

Nous continuons sur la route 1, un petit musée retrace l’histoire des éruptions en Islande, il est face au volcan Eyjafjalljökull.

Il existe une piscine construite dans les montagnes par un passionné (Seljavallalaug), elle est alimentée par une rivière chaude. Après 20 minutes de marche sous la pluie, on peut se mettre en maillot de bain dans une petite cabane et profiter de l’eau chaude et de la superbe vue.

Nous conduisons après la baignade jusqu’à la cascade Skogafoss. Un escalier mène au dessus, on peut de là faire une marche pour voir le glacier Vatnajökulspjodgarfur. Il y a également un camping au pied.

Un peu plus loin sur la route, au milieu de nulle part, on se gare sur un parking pour aller prendre en photo l’avion (un DC3) qui s’est craché sur la plage il y a des années. Il faut marcher longtemps tout droit dans un champ de lave. 4 km. On arrive à l’heure où la lumière est parfaite grâce au soleil de minuit. Un silence envoûtant règne sur les lieux.

L'avion écrasé sur la plage en Islande Photo sur la route du sud de l'Islande Intérieur du Kukucampers à Hella Photo sur la route du sud de l'Islande - cascade de Seljalandsfoss Cascade de Seljalandsfoss vu de l'intérieur Macro d'une chenille passant par là

Observer les macareux

Passage ensuite à Vik, où nous admirons de loin les falaises de Dyrhólaey très caractéristiques. La zone était une île volcanique, mais petit à petit, avec les éruptions et les marées elle s'est rattachée à l'Islande. Les falaises de 120m dominent l'Atlantique, leur renommée provient également des deux arches basaltiques. L'Islande est un bon spot pour observer les macareux ou «Puffin» en anglais. La population estimée des macareux en Islande est de 10 millions, l'une des plus grandes colonies du monde, cela fait approximativement 30 fois plus d'oiseaux que d'habitants. Vous pouvez les observer à Hornstrandir, une réserve naturelle du nord-ouest, cependant peu de touristes se rendent si loin en Islande. Plus proche : à Lundey, surnommée Puffin Island, à seulement quelques minutes en bateau de Reykjavik. Ici à Dyrhólaey le lieu est une réserve naturelle pour les oiseaux (qui est d’ailleurs protégée en étant fermée de mai à juin pendant la période de nidification). Les touristes peuvent venir les observer en juillet et août.

En fin de journée, nous campons à Kirjubaejarklustur, les douches sont payantes en plus de la nuit et nous n’avons pas de monnaie... Mais le camping est grand, la vue est jolie sur la montagne.

Cascade de Seljalandsfoss, derrière la roche Au pied de la chute d'eau Seljalandsfoss Il faut se mouiller les pieds pour arriver à la seonde cascade cachée Photo sur la route du sud de l'Islande - près du Eyjafjallajökull museum
Photo sur la route du sud de l'Islande - Eyjafjallajökull museum, vue sur un champ de blé Eyjafjallajökull museum, vu sur une ferme avec des toits rouge dans la brume

La route circulaire en Islande

Si vous avez la chance et le budget pour partir suffisamment longtemps en Islande vous pourrez faire le tour de l'île. Nous recommandons pas moins de 10 jours, car déjà en 11 il faut beaucoup rouler et faire des concessions sur ce que l'on veut voir. Deux choix s'offriront à vous : faire le tour de l'île avec une citadine ou un van via la route numéro 1 appelée «circulaire» (et «ring road» en anglais). Deuxième solution louer un 4x4 et couper par le centre de l'île sur les pistes «F». Si le passage de guets ne vous rassure pas, optez pour la première solution.
En hiver seule la route 1 sera accessible, les F roads seront toutes fermées. Cependant le peu d'heures de soleil en journée et la météo aléatoire pourraient vous inciter à n'envisager le tour de l'île qu'en été.

Photo sur la route du sud de l'Islande - Source de Seljavallalaug Chemin pour accèder à la source de Seljavallalaug Balade dans la vallée en direction de la source de Seljavallalaug Photo sur la route du sud de l'Islande - cascade de Skogafoss Cascade de Skogafoss à mi hauteur Le sud de l'islande, et sa cote plâte sur plusieurs kilomètre Plage de gallet dans le sud de l'Islande

🎉 vous avez lu l'article jusqu'au bout 🙏 et maintenant on fait quoi ?

Poursuivre votre lecture

Sommaire ↗
Skaftafell ↗