Islanderoadtrip

Roadtrip en Islande
Le site de Námafjáll

📸 Retrouvez notre boutique : nos photos en tirage « Fine Art ».

Journée 6 : Egilsstadir

Le paysage, ici, à Egilsstadir, beaucoup plus boisé, nous fait un peu regretter les paysages extraordinaires du sud de l’Islande. Nous partons gravir une montagne qui nous mène à Hengifoss, avec un vent inimaginable. Hengifoss est l'une des plus hautes cascades d'Islande, elle mesure 128 mètres. La paroi rocheuse colorée qui entoure la cascade montre différentes couches d'éruptions volcaniques. Il faut entre 40 et 60 minutes pour marcher du parking à la cascade. Sur le chemin se trouve une autre cascade : Litlanesfoss, couronnée par des colonnes en basalte.

Photo de Hverarönd - Námafjall près de la région de Myvatn

Nous reprenons la route 1 en direction de Mývatn. En chemin, petit arrêt sympathique dans une ferme à Modrudalur, considérée comme la ferme la plus isolée du pays, pour déguster une gaufre avec chantilly et confiture maison. Nous sommes accueillis par une petite biquette.

Site de Námafjall près de la région de Myvatn KukuCamper sur le camping de Egilsstadir

Après avoir bien mangé, nous continuons notre route vers Mývatn. A Hverir, d’autres mares de boue en ébullition et solfatares nous attendent avec l’odeur de souffre caractéristique. Puis pause détente au bain naturel de Mývatn où le personnel en gilet jaune vient vous servir votre bière dans l’eau… Le prix de l’entrée est deux fois moins cher que celui du Blue Lagoon !

Chute d'eau de Hengifoss Hengifoss vue de près Eboulement dans le lit de la rivière menant à la cascade

Camping à l’entrée de Mývatn, haut lieu de rassemblement de canards (le plus grand d’Europe apparemment). C’est vrai qu’il y en a beaucoup. Mais pas beaucoup de places pour garer The Ram ; tant pis, on a déjà payé la nuit alors on se sert. Première tentative réussie pour utiliser le gaz et cuire des pâtes au torchon, grosse fierté.

Les strates de la terre avec l'érosion de la roche Cascade de Hengifoss proche d'Egilsstadir Une route désertique le long d'une coulée de lave L'église de Modrudalur, une ferme proposant des bonnes gaufres Ferme de Modrudalur, point de départ de visite en hélicoptère Fumerolles à Hverarönd Solfatares avant d'arriver à Myvatn

Les fjords de l'est

Cela fait partie des choix que nous devions faire : nous n'aurons pas le temps de visiter les fjords de l'est du l'Islande. C'est pourtant une très belle région qui mérite d'être visitée. À l'est d'Egilsstadir se trouve par exemple Seyðisfjörður, un village au nom difficilement prononçable. Comme à Reykjavik les façades des maison en bois sont colorées. C'est le lieu d'arriver et de départ de ferry pour les îles Féroé et le Danemark.
Un endroit qui vaut le coup d'œil : le fjord de Mjoifjordur connu pour être l’un des plus beaux et des plus sauvages de la région. Il est accessible via la 92 puis la 953.

Photo de Hverarönd - Námafjall près de la région de Myvatn Zone géologique avec de la boue en ébullition Panneau invitant les visiteurs à ne pas sortir des sentiers Cratère de boue en ébullition Marmite de boue en ébullition Montagne Hverarönd - Site de Námafjall près de la région de Myvatn

Meilleur moment pour visiter l'Islande ?

Difficile de répondre à cette question tant l'Islande à des choses à proposer tout au long de l'année. Durant la haute saison le soleil de minuit vous permettra de profiter de longue journée. La météo clémente vous permettra de faire le tour de l'île et d'accéder aux hautes-terres. En hiver les paysages enneigés sont magnifiques et vous aurez peut être la chance d'observer des aurores boréales, la période des fêtes est quand à elle très festive à Reykjavik.

Montagne Hverarönd - Námafjall juste avant les bains de Myvatn Marmite de boue en ébullition, ressemblant à un geyser

🎉 vous avez lu l'article jusqu'au bout 🙏 et maintenant on fait quoi ?

Poursuivre votre lecture

Sommaire ↗
Dettifoss ↗